MOBILIER

Ventes passées :

Vente du 27 novembre 2015

 

366 Johann BORGERSEN (1863-1930)

Banc

En pin du nord sculpté à décor de motifs vikings

H. : 80 cm, L. : 125 cm., P. : 34,5 cm.

1899-1900

 

Vendu : 13 125

 

Vente du 27 novembre 2015

 

347 Joseph-Emmanuel Zwiener,

Paire de meubles à hauteur d’appuis, ouvant à une porte galbée et un tiroir, ils reposent sur quatre pieds cambrés à patte de lion. Marqueté de bouquets de fleurs se répondant, en bois de bout sur fond de bois de rose dans des encadrement de bois de violette. l’interieur entierement plaqué d’amaranthe. Riche ornementation de bronze finement ciselé et doré à figures de buste de femmes dénudée jaissant de palmes.

Dessus de marbre brèche gris et blanc (un marbre recollé).

Trés bel etat de conservation (un leger soulevement sur une porte)

Estampillés J. ZWIENER.

H. : 128 cm, L. : 88,5 cm, P. : 41 cm

 

Vendu : 26 250

 

Bureau par René Dubois, vers 1750

 

Vendu : 691 012

 

Mobilier du Manoir de Quétiéville

 

Vente sur place

 

Vendu : 508 727

 

Meubles anciens

 

Armoire, attribuée à A.C. Boules

 

Vendu : 369 334 €

 

Vente du 29 mai 2015

 

294. Meuble vitrine de salle à manger en marqueterie de damiers en bois de violette, riche ornementation de bronze doré, ouvrant à une trois vanteaux dont deux vitrés.

Dessus encastré de marbe brèche..

Travail dans le goût de Dasson de la fin du XIXe siècle.

 

Vendu : 10 750 €

 

Vente du 29 mai 2015

 

265. Athénienne formant jardinière en bronze ciselé patiné et doré, à trois montant à décor de cygne ailés jaillissant d’une feuille d’acanthe, soutenant une coupe bordée frise de feuilles de laurier, et de palmettes ; les montants réunis par une frise de palmette, base tripode à pieds en console sur des pattes de lion.

Ce modèle fut créé pour le général Moreau par Percier et Fontaine illustré dans le Receuil de décoration intérieures.

Le mobilier du général Moreau sera acheté par Napoléon après sa disgrâce, on retrouvera deux athénienne du même modèle au château de Saint-Cloud, dans la chambre de Joséphine, aujourd’hui conservé au château de Fontainebleau.

Notre modèle connaît quelques différences d’ornementations avec le modèle conservé à Fontainebleau mais une ciselure tout à fait comparable.

H. : 101 cm, D. : 48 cm.

Attribué aux Frères Jacob. Epoque Empire.

 

Vendu : 36 250 €

 

Vente du 29 mai 2015

 

239. GUERIDON tripode en bronze doré, les montants à décor de frise de piastres réunis par une entretoise, sommés par une tête de béliers supportant une frise ajourée, et reposant sur les sabots à roulettes.

Très rare plateau en marbre de couleur, utilisé par les romains, dit CASTRACANE DORE ou Lumachelle d’Egypte.

H. : 99 cm, D. : 48 cm.

Epoque Louis XVI.

 

Vendu : 20 000 €

 

Vente du 29 mai 2015

 

203. IMPORTANT SECRETAIRE EN PENTE en placage de bois de violette marqueté en frise dans des encadrements de palissandre. Il ouvre pare un large abattant découvrant des casiers et tiroirs plaqué d’amarante, et quatre tiroirs répartis dans les deux caissons. Le dessus orné d’un piédestal, formant socle.

Très riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tel que les chutes, agrafes, encadrements, entrées de serrures et sabots.

Début de l’époque Louis XV, vers 1730.

Accidents, restaurations, peut être quelques bronzes rapportés. Traces d’emplacements d’une décoration de bronzes sur l’abattant mais enlevés au milieu du XXe, lui rendant son aspect d’origine.

H. : 112 cm ; L. : 149 cm ; P. : 58 cm.

 

Vendu : 31 250 €

 

Vente du 29 mai 2015

 

194. UNIQUE SUITE DE 17 CHAISES à la reine de NOGARET en noyer naturel dit « noir », mouluré et sculpté de fleurettes de style rocaille asymétrique, les pieds fortement moulurés réunis par une entretoise en X.

Estampille de NOGARET A LYON sur 15 d’entre elles.

Epoque Louis XV, milieu du XVIIIe siècle.

Etat général : très bon. Quelques petites différences, quelques restaurations et accidents, quelques bouts de pied dits chandelles, remplacés, les cannages anciennement refaits.

Il est rarissime pour ne pas dire unique, de voir une suite de chaises de Nogaret aussi importante, dans un aussi bon état en plus, avec une provenance familiale et lyonnaise aussi prestigieuse.

 

Vendu : 78 750 €

 

Vente du 23 mai 2014

 

363            Eugène PRINTZ (1889 – 1948)

Table guéridon à plateau circulaire plaqué de laiton à patine nuageuse en oxydation brune, supporté par un double berceau en placage de palmier à réception cruciforme à 4 ailettes plaquées de laiton à patine identique au plateau.

Estampillé E. PRINTZ

Circa 1930

H. : 46,5 cm, D. : 65 cm

 

Vendu 15 000 € (frais compris)

Vente du 9 avril 2010

Cliquer sur l'image pour agrandir

Lot 265 

Bonheur du jour de forme ovale en placage de bois de rose et de marqueterie d’instruments sur toutes ses faces, plumes, vases, encrier, bouteille dans des encadrements.

Il repose sur quatre pieds cambrés réunis par une tablette d’entre-jambe marquetée. Il ouvre en façade par un tiroir central, deux portes à secrets et un tiroir en ceinture orné d’une tablette à coulisse faisant écritoire à l’ouverture.

L’ébénisterie est soulignée par une belle ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que galerie ajourée (accidents et manques), chutes, sabots, entrée de serrure et jonc en bordure des plateaux ; modèle de Topino.

(accidents)

Estampille de BUCHETTE François Henri Maître en 1770

Epoque Transition Louis XV-Louis XVI vers 1775

H. : 90 ; L. : 50 ; P. : 39cm

 

TOPINO

Maître en 1773 est un habile marqueteur fort apprécié et qui a travaillé pour de nombreux ébénistes de son temps.

Une œuvre similaire est reproduite dans l’ouvrage d’Alexandre Pradère « Les ébénistes français de Louis XIV

à la Révolution » page 320

En référence au « secrétaire bijou » livré pour le Comte d’Artois en 1774 pour le château de Compiègne.

 

Adjugé : 47 374 € (frais compris)

 

Vente du 3 mars 2010

 

Lot 106 

Cabinet en bois noirci et ivoire, ouvrant à 15 tiroirs et trois ventaux, ornés de filets d’ivoire, la façade rythmée de quatre colonnes torses et ornée de balustrades simulées d’ivoire tourné.

Piètement à six pieds de bois tourné et noirci réunis par une entretoise. (Accidents et manques)

Italie XIXe siècle.

H. : 171 cm ; L. : 124 cm, P. : 40 cm


Adjugé : 5 900 €

Vente du 3 Décembre 2009

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Lot 293

Importante garniture de cheminée en bronze ciselé et doré, la pendule à décor de putti, l’un reposant sur une riche base godronnée et feuillagée ornée d’une guirlande de laurier, s’échappant d’une nuée le cadrant sphérique firuant le soleil et surmonté de deux putti aux attributs de l’amour. Marquée «  Maison Paillard à Paris »

La paire de candélabres à 10 lumières soutenue par un amour sur une base tripode à mascaron et pieds de lion.

(Usures et petits manques)

Vers 1865-70

Pendule : H. : 79 cm, L. : 70 cm

Candélabres. H. :106 cm

Provenance : Hôtel Bourlon du Rouvres dit Maison Opéra


Adjugé : 30 000 €

 

Vente du 15 octobre 2008

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Lot 94.  

Coffret à toit en pente.

Italie. Século-Arabe XIIIe - XIVe siècle.

Il est composé de 9 plaques et 4 bandeaux en minces feuilles d’ivoire reliées entre eux par des agrafes d’ivoire. Penture, et poignée en laiton doré. Trace d’un décor peint.

L’entrée de serrure et les quatre contreforts du corps du coffret sont ajoutés et modernes.

Les deux contreforts du couvercle sont ajoutés et proviennent vraisemblablement d’une croix ou d’un quelconque objet du Moyen Age. Fêlures, petits manques, restaurations.

H. : 8 cm, L. : 12,3 cm, P. : 8,5 cm.


Collectée vers 1965 par R. H. et dans la même famille depuis.


Adjugé : 15 500 €

Cliquer sur l'image pour agrandir

 

Lot 184. 

Mobilier de salon en bois redoré composé d’un canapé et de six fauteuils à la reine.

Les fauteuils reposent sur quatre pieds cannelés et rudentés, leur assise est ornée de cannelures et frise de perles, les accotoirs et dossier sont ornés de frise de postes. Dossier surmonté de deux graines soutenues par une console.

Le canapé assorti à six pieds.

Estampille de H. JACOB.

(Restauration)

Début du XIXe siècle, retour de l’émigration.

Garniture de lampas liseré fond satin cerise, décor de médaillon de la maison PRELLE, d’après un document conservé au musée du textile de Lyon (inv : 27.893) vers 1790 – 1792 probablement pour une commande royale.

Fauteuils H. : 95 cm

Canapé H. : 97 cm, L. : 176 cm

H. JACOB (1753 – 1824) Maître le 29 septembre 1779.


Cousin germain de Georges Jacob, sa production jouit d’une grande réputation en raison de la haute qualité de ses œuvres mais également grâce à la similitude des noms.

Henri Jacob, qui reçoit des commandes de la Cour dès 1785, produit d’abord des sièges Louis XVI classiques, en bois doré ou peint très délicatement sculpté. On sait d’ailleurs que cet artisan a fourni à Marie-Antoinette des sièges de bois doré pourvus de montants en carquois et des sièges en acajou.


Adjugé : 15 500 €

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Lot 107. 

Paire de bustes de femmes drapées à l’antique en pierre calcaire sculptée en ronde-bosse ; beaux visages ovales aux traits idéalisés et à la bouche entrouverte ; chevelures relevées retenues par un ruban et un diadème.

XVIIe siècle.

H. : 52 cm L. : 43 cm.

H. : 52 cm L. : 46 cm.

(Accidents et manques à l’arrière des têtes, petites restaurations)

 

Provenance : Ancienne collection de Jacques Delmas au château de Bacalan


Adjugé 14 500 €.

 

Lot 120. 

Important mobilier de salon en noyer mouluré composé de huit fauteuils et un canapé.

Les fauteuils reposant sur quatre pieds galbés terminés par un patin, la ceinture mouvementée, dossier plat garni en plein.

Le canapé à huit pieds, ceinture et dossier mouvementés (deux pieds arrière cassés).

Italie du Nord XVIIIe siècle.

Fauteuil : H. : 112 cm.

Canapé : H. : 114 cm, L. : 186 cm.

Garniture de velours de soie de la maison PRELLE tissée pour la Frick collection à New York.


Adjugé : 11 500 €

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 Lot 149. 

Bureau plat d’époque Louis XV, milieu du XVIIIe siècle.

En placage de bois de rose et panneaux de laque de Chine, ouvrant à trois tiroirs et reposant sur des pieds cambrés. Belle ornementation de bronze ciselé et doré à décor de feuillages et rocailles (manque une poignée de tiroir à l’arrière du meuble, un côté insolé, accidents à la laque et au placage).

H. : 81 cm, L. : 163,5 cm, P. : 83 cm.

 

Provenance : Famille Dassy, inventorié dès 1837, puis par descendance successive.

Reproduit sur le portrait ci-contre de René Gaspard Dassy, par le peintre Charlemagne Oscar Guet.


Adjugé 115 000 €

Vente du 1er juin 2007

Cliquez sur l'image pour l'agrandir 

Lot 182

Rare table de bibliothèque à système formant bureau en acajou et placage d'acajou. Le plateau coulissant libérant un écritoire ouvrant à un tiroir à secret, ainsi que son fauteuil intégré capitonné de cuir vert. Décor de frises de laiton et d'étoiles sur fond de bois noirci.

Travail russe dans le goût du début du XIXe siècle.

H. : 89cm; L. : 104cm; P. : 81cm

 

Adjugé : 49 179 € (frais compris) 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir 

Lot 202

Bureau Mazarin à trois faces en marqueterie Boulle de laiton gravé sur fond d'écaille rouge. Le plateau rectangulaire présentant un décor très riche avec en son centre une figure de Bacchus sur un lion dans un encadrement de pampres, rosaces et de rinceaux à la Bérain animés d'oiseaux, de mascarons et de musiciens.

La façade de forme mouvementée ouvre à neuf tiroirs, dont deux en retrait, ornés de rinceaux animés d'oiseaux, de personnages grotesques et de singes. 

Les montants en consoles sur pieds gaines sont réunis par des entretoises en X. Reposant sur 8 pieds toupies en bronze (Restaurations). 

Epoque Louis XIV.

H. : 80cm; L. : 120cm; P. : 70, 5 cm

 

Adjugé : 63 568 € (frais compris) 

Etude Coutau-Bégarie

60, avenue de la Bourdonnais

75007 Paris

 

Téléphone : 01 45 56 12 20

Fax : 01 45 56 14 40

 

Adresse email :

information@coutaubegarie.com

 

Nos horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi

De 09h00 à 12h30

& de 14h00 à 18h00

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Copyright © Coutau-Bégarie 1993 – 2016 – Tous droits réservés