COMMODES

Ventes Passées :

Vente du 27 novembre 2015

 

280 Commode tombeau dite « à moustache » de forme galbée en bois de placage de palissandre à motifs de frisages dans des réserves. Elle  ouvre en façade par 4 tiroirs sur 3 rangs et présente une riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que poignées battantes, entrées de serrure à décor de sphinges, chutes à tête de femme et feuilles d’acanthe, mascaron souffleur sur le tablier et croissants sur le tiroir inférieur, bronzes stylisés sur les côtés et encadrements de tiroirs.

Certains bronzes et motifs d’encadrement peut etre d’époque postérieure

Fonds de tiroirs rapportés

Epoque Régence

Dessus de marbre gris rosé à bec de corbin

H. : 84 ; L. : 129,5 ; P. : 63 cm

 

Vendu : 16 250 €

 

Vente du 29 mai 2015

 

241. Commode à ressaut central en placage de bois de rose dans des encadrements de filets à la grecque en bois vert et d’amarante. Elle repose sur des pieds cambrés, les montants à cannelures simulées. Elle ouvre en façade par 2 tiroirs sans traverse surmontés d’une rangée de 3 tiroirs ornée d’une frise d’entrelacs à quartefeuille. Belle ornementation de bronzes ciselés et dorés tels qu’anneaux de tirage, entrées de serrure, chutes

Dessus de marbre gris Sainte-Anne à gorge

Epoque Transition Louis XV- Louis XVI.

H. : 88 cm ; L. : 129,5 cm ; P. : 61 cm

 

Vendu : 6 250 €

 

Succession du Baron François Empain

 

Commode aux dragons

 

Vendu : 443 778 €

 

Vente du 29 mai 2015

 

241. Commode à ressaut central en placage de bois de rose dans des encadrements de filets à la grecque en bois vert et d’amarante. Elle repose sur des pieds cambrés, les montants à cannelures simulées. Elle ouvre en façade par 2 tiroirs sans traverse surmontés d’une rangée de 3 tiroirs ornée d’une frise d’entrelacs à quartefeuille. Belle ornementation de bronzes ciselés et dorés tels qu’anneaux de tirage, entrées de serrure, chutes

Dessus de marbre gris Sainte-Anne à gorge

Epoque Transition Louis XV- Louis XVI.

H. : 88 cm ; L. : 129,5 cm ; P. : 61 cm

 

Vendu : 6 250 €

 

Vente du 30 mai 2012

385   Commode bureau en placage d’érable moucheté de forme rectangulaire à 3 tiroirs et une doucine dans la partie supérieure qui se tire pour faire table à écrire couverte d’un maroquin et comportant 7 tiroirs et 3 simulés. Elle présente une élégante marqueterie de frises à volutes, écoinçon dans les angles en amarante. Les montants sont à fines colonnettes plaquées de bois clair surmontées de chapiteaux ioniques

Dessus de marbre blanc à moulures

Attribuée à WERNER

Ornementation de bronzes,  d’anneaux en milieu de tiroir

Epoque Charles X

Haut : 94,5 ; Larg : 130 cm

10 000/12 000 €

la commode attribuée à Werner, J.J. Werner 1791-1849 Ebéniste parisien apprécié pour la qualité de ses bois dont il assurait l’exploitation en France; à rapprocher du meuble secrétaire reproduit dans le Mobilier Français du XIXème siècle de Denise Ledoux Lebard, page 630



358   Commode tombeau de forme galbée à marqueterie de croisillons de satiné dans des réserves chantournées. Elle ouvre par 5 tiroirs sur 3 rangs

Belle ornementation de bronzes ciselés et dorés marqués au « C couronné »

Estampille de SAUNIER

Jean-Charles Saunier Maître Parisien en 1743

Epoque Louis XV

Dessus de marbre rouge veiné (accidenté)

Fentes et petits manques

C couronné en usage au XVIIIème siècle 1745-1749

Haut : 86,5 ; Larg : 146,5 ; Prof : 69 cm

8 000/10 000 €





 

346   Commode tombeau « à Espagnolettes » en placage d’amarante à réserves. Elle ouvre en façade par 4 tiroirs sur 3 rangs. Belle ornementation de bronzes ciselés tels que chutes à tête de femme, sabots, poignées battantes, rosaces et tablier

Dessus de marbre rouge des Flandres

Epoque Régence

Eclats et manques au placage

Haut : 85 ; Larg : 127 ; Prof : 62 cm

6 000/8 000 €



Vente du 3 Décembre 2009

Lot 283.

Belle commode tombeau à « pont » ouvrant à cinq tiroirs sur trois rang (un tiroir sur le dormant ouvrant à secret) en placage en feuille dans des encadrements d’amarante. Riche ornementation de bronze ciselé et doré.

Dessus de marbre brèche

H. : 83 cm, L ; : 131 cm, P. : 65,5 cm


Estimation : 12 000/15 000 €

Vente du 1er juin 2007

Cliquer sur l'image pour agrandir

Lot 221.

Importante commode aux dragons en placage de bois de violette, ouvrant à quatre tiroirs, richement orné de bronzes dorés. Dessus de marbre fleur de pêcher.
D'après un modèle de Antoine-Robert Gaudreaus vers 1735-1740.
H. : 97 cm; L. : 190,5 cm; P. : 76,5 cm.
Epoque fin XIXe siècle.
Provenance : Acheté par le Baron François Empain pour son Hotel de la rue Zinner à Bruxelles.
Puis par descendance.
Cette commode est une reprise de celle conservée à la Wallace collection de Londres.
Elle est décrite lors de la vente de Monsieur de Selle (Intendant et contrôleur général de l'Argenterie, Menus Plaisirs et Affaires de la Chambre du Roi) le 19 Février 1761
« Ouvrages du Sieur Cressent. 149 Une Commode d'un contour agréable, de bois de violette, garnie de quatre tiroirs & ornée de bronzes doré en or moulu; elle a 2 pieds 11 pouces de haut, 5 pieds de larges, & 2 pieds & demi de profondeur dans sa plus grande largeur, son dessus est de marbre d'Alep, de 2 pouce d'épaisseur. Cette Commode est un ouvrage (quant aux bronze) d'une richesse extraordinaire; ils sont très bien réparés & la distribution bien entendue; on voit entr'acte pièces, le buste d'une femme en relief, représentant une Espagnolette qui se trouve placée sur la partie dormante entre les quatre tiroirs; deux dragons, dont les queues relevées en bosse, servent de mains aux deux tiroirs d'en-haut; les tiges de deux grandes feuilles de refend, d'une belle forme, sont aussi relevées en bosse & servent de mains aux deux d'en-bas: on peut dire que cette Commode est une véritable pièce curieuse ».
Elle apparaît ensuite dans les collections du 4e Marquis d'Hertford en 1865; en 1871 dans la Grande Galerie du 2 rue Laffitte; et à partir de 1890 à Hertford House à Londres.
Anciennement attribué à Cressent au vue du catalogue de vente de 1761, elle est finalement attribué à Antoine-Robert Gaudreaus (c. 1682-1746, maître 1708) en collaboration avec les frères Slodtz et datée de 1736-40
En raison de grandes similitudes avec le médaillier livré pour le cabinet intérieur de Louis XV à Versailles le 10 janvier 1739 ainsi que la commode livrée le 15 avril 1739 pour la Chambre du Roi à Versailles (elle aussi conservée à la Wallace Collecion).
Cette commode connu un important succès au XIXe siècle, on en connaissait au paravant 7 copies: Christie's, 12 février 1942; une paire provenant de F.W.H Loudon of Lye, prés Ashford, en 1964; Hôtel Drouot, 30 novembre 1973; une copie de Lecoules, 62 rue Taibout, ill. Connaissance des Arts, Avril 1975, p.21; Sotheby's, 11 Novembre 1981 (155) et Phillips, 7 Avril 1993 (26).
Il est intéressant de noter que sur notre commode la figure d'Espagnolette est inversée par rapport au modèle original, que la partie dormante entre les tiroirs ce présente en saillie sur motre modèle alors quelle est en renfoncement sur celle de la Wallace et que la brèche d'Alep est ici remplacée par de la Fleur de pêcher.


Adjugé : 443 778 € (frais compris)



Cliquez sur l'image pour l'agrandir 

Lot 181

Belle paire de commodes demi-lune en acajou, placage d'acajou et de bouleau de Carrélie ouvrant à trois tiroirs ornés d'un losange d'acajou sur fond de loupe de bouleau. Montant cannelé. Ornementation de laiton doré. Dessus d'acajou flambé. Travail russe dans le goût du début du XIXe siècle.

H. : 83cm; L. : 83cm; P. : 51cm.

 

Adjugé : 16 192 € (frais compris) 

Etude Coutau-Bégarie

60, avenue de la Bourdonnais

75007 Paris

 

Téléphone : 01 45 56 12 20

Fax : 01 45 56 14 40

 

Adresse email :

information@coutaubegarie.com

 

Nos horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi

De 09h00 à 12h30

& de 14h00 à 18h00

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Copyright © Coutau-Bégarie 1993 – 2016 – Tous droits réservés